プレス

Gault & Millau

日/月/年

C’est une bien charmante adresse en plein cœur du nouveau quartier de Buchillon, à un jet de pierre du lac et de la zone commerciale d’Etoy. Lancée par un duo, Benoît Riboulet et Antoine Gétaz, elle est désormais entre les mains du deuxième, avec de nouvelles ambitions. La cuisine, signée Mickael Marini, est une ode à la fraîcheur et aux produits de saison. A part quelques ingrédients, à l’instar des glaces et du pâté en croûte du MOF Fabien Pairon (Auberge du Mont-sur-Lausanne), tout ici est fait maison. La carte est courte, mais les propositions sont toutes plus alléchantes les unes que les autres.

En plein cœur de l’été, on débute justement par l’exquis pâté de M. Pairon, agrémenté de quelques pickles maison et d’un mesclun. On se délecte d’une entrée tout en fraîcheur présentant des chanterelles sautées au madère sur un lit de gourmandes lentilles vertes de Sauverny de la ferme Courtois.

Les filets de maquereau marinés et snackés sont cuits à la perfection. Le houmous du chef et sa purée d’avocat au yuzu affichent un assaisonnement précis, et le jus au sésame noir et soja est une pure merveille.

Le canon d’agneau du Valais souffre en revanche d’une cuisson un brin bâclée. La viande aurait mérité de patienter un peu avant d’être servie avec son jus goûteux, quelques asperges vertes et un écrasé de vitelottes très bien travaillés.

En dessert, on applaudit cet aérien tiramisu au café. Une vraie réussite. Service efficace et attentionné. Une adresse tout en simplicité, à découvrir.